• Pression et menaces de Berlin sur la neutralité Suisse.

    Pression et menaces de Berlin sur la neutralité Suisse.

    La tension entre Berne et Berlin au sujet de la guerre en Ukraine s’intensifie. L’Allemagne voudrais livrer à Kiev des projectiles destinés au char antiaérien allemand. Petit hic, les munitions qui ont été livrées à l’Allemagne il y a très longtemps sont Suisse. Berlin a donc besoin de l’autorisation de Berne pour les réexporter.Mais le Conseil fédéral s’y est déjà refusé en juin dernier, mettant en avant notre droit à la neutralité et de la loi sur le matériel de guerre qui interdit de telles exportations. Cette semaine, la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, a retenté sa chance

    Lire plus…

  • Le président Zelensky risque de ne même pas être présent pour la conférence internationale sur la reconstruction de son pays.

    SUISSE/UKRAINE: Une conférence internationale sur la reconstruction de l’Ukraine se tiendra le 4 et 5 juillet à Lugano (TI), sous un dispositif de haute sécurité. Plus d’un millier de personnes sont attendues, dont des ministres ukrainiens, écrit le «SonntagsBlick». Mais «La probabilité que le président Zelensky vienne à Lugano est pour le moment plutôt faible», indique Michael Steiner, le porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Simonetta Sommaruga, la ministre suisse des Transports, devrai être présente pour épauler le chef des affaires étrangères, Ignazio Cassis. Par contre, Guy Parmelin, le responsable de l’Économie, ne devrait pas se rendre à

    Lire plus…

  • Berne devra réduire par deux ses achats de vaccins anti-Covid en 2023 et devra faire le point sur ce qu’est aujourd’hui la neutralité suisse.

    SESSION D’ÉTÉ DU PARLEMENT: Vaccins. Le débat sur le nombre de doses de vaccins anti-Covid aura agité toute la session d’été du Parlement. Il aura finalement tourné à l’avantage du Conseil des États. Le crédit d’engagement pour acheter des vaccins en 2023 s’élèvera à 560 mio de francs. La Conférence de conciliation a choisi jeudi de suivre la variante la moins chère par 14 voix contre 12, contre l’avis du National. La Confédération ne pourra acheter que deux fois moins de doses que prévu. Le Conseil national aurait voulu suivre la stratégie de vaccination du Conseil fédéral, basée sur le

    Lire plus…

  • Du matériel de guerre «à moitié suisse» pourra être envoyé à l’Ukraine

    Le Conseil fédéral a clarifié sa position sur les exportations de matériel de guerre. Il profite de sa marge de manoeuvre pour autoriser certains envois. La Suisse ne livrera pas de matériels de guerre directement en Ukraine et continuera d’interdire aux pays qui en ont acheté de les livrer ensuite à l’Ukraine. Telle est la décision prise vendredi par le Conseil fédéral, pieds et poings liés par la loi sur la neutralité. En revanche, celui ci a ouvert une possibilité: des armes «en partie» suisses pourront finir sur le front de guerre. Dans son communiqué, il prend exemple sur deux

    Lire plus…

  • La Suisse consacrera 110 millions pour aider l’Ukraine.

    La Confédération consacrera plus de 110 millions de francs au total pour aider l’Ukraine, depuis le début de la guerre. Comme nous le révéle Blick, les sommes versées pour l’Ukraine proviennent, à hauteur de 30 millions de francs, du Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco), notamment dans le cadre multilatéral, mais aussi du budget de 25 millions prévu par la Direction du développement et de la coopération (DDC) pour ce pays. S’ajoute un crédit additionnel de 61 millions sur le point d’être approuvé, a précisé la directrice de la DDC Patricia Danzi. Ces sommes concernent 2022. La suite, pour l’instant, «n’est

    Lire plus…